Indépendants et PME : une reprise lente appelle un soutien sans faille – 24/4/2020

Le Conseil national de sécurité a défini un scénario de déconfinement « progressif, évolutif et non définitif ». L’évaluation sanitaire sera permanente. L’évaluation de l’impact économique sur les indépendants et PME devra aussi être permanente. L’objectif reste le même : éviter un tsunami de faillites et permettre une reprise économique aussi rapide et vigoureuse que possible.

UCM se réjouit de la validation du document élaboré par les employeurs et les syndicats au Groupe des Dix. Il fixe clairement les règles à respecter pour la reprise du travail, qui pourra être généralisée le 4 mai. Il va de soi qu’un effort d’information devra être fait auprès des employeurs. Le matériel nécessaire, en particulier les masques, devra être disponible en volumes suffisants.

Concernant le commerce, hors magasins de tissu et merceries, il faudra attendre jusqu’au 11 mai. Ce sera très long. La concurrence déloyale des grandes surfaces perdurera. Néanmoins, tous les commerçants pourront reprendre leur activité dans les mêmes conditions, qui seront précisées dans les prochains jours. Le report des soldes au mois d’août permettra en particulier au secteur de l’habillement de vendre une partie significative des stocks à un prix permettant de faire face aux charges.
UCM prend acte du report au 18 mai des activités impliquant un contact avec le client (coiffeurs, esthéticiennes…). Les mesures de sécurité à respecter devront être précisées au plus tôt.

L’horeca n’a pas été oublié. Une réouverture progressive des restaurants serait possible le 8 juin. Les conditions seront strictes. Pour les cafés et bars, l’incertitude persiste comme pour les voyages et attractions touristiques. Parlant de ce secteur économiquement et socialement important, la Première ministre a reconnu que ces entrepreneurs payaient « un lourd tribut ». « Nous resterons à leurs côtés », a-t-elle ajouté. UCM sera attentive à ce que cette promesse soit tenue. Plus longue est l’obligation de fermeture, plus ferme doit être le soutien public.

************

CONTACT PRESSE UCM : THIERRY EVENS 081 48 62 61 – 0474 95 07 74