Les PME sont en bonne santé financière, le potentiel wallon s’exprime trop peu

La onzième édition du rapport PME réalisé par Graydon, avec la collaboration d’UCM et d’Unizo, mesure la santé financière des PME. L’évolution est positive dans les trois Régions du pays. C’est à Bruxelles que les entreprises sont les plus fragiles. La Wallonie a le meilleur potentiel de développement, mais paradoxalement des investissements à la traîne.

Le rapport PME 2019 (qui analyse de façon exhaustive les données financières de 2018) indique un nouveau record du nombre d’entreprises. Le total est de 1.166.223, soit 2,7 % de plus en un an, ou 24,6 % de plus en dix ans.

Cette hausse couplée à un turn-over important fait que la population d’entreprises est jeune.
À Bruxelles, 60 % ont moins de dix ans (48 % en Wallonie), contre 16 % qui ont plus de trente ans (15 % en Wallonie).

Quant à la santé financière, la productivité, qui était en baisse l’an dernier, est repartie à la hausse. La rentabilité des fonds propres augmente, tout comme la liquidité (capacité de rembourser les dettes à court terme) et l’indépendance financière.
Globalement, le « fitomètre » (algorithme développé par Graydon et qui permet de mesurer la santé financière globale de l’entreprise) s’améliore dans les trois Régions, après une année de stagnation en Wallonie.

Selon ce « fitomètre », 11 % des entreprises belges présentent des risques de faillite, 12,7 % sont stables et 76,3 % présentent un réel potentiel de développement. La Wallonie compte la plus grande proportion d’entreprises ayant un potentiel de développement (78,5 %). La Région ne représente pourtant que 15 % des investissements en immobilisations corporelles, pour
64 % à la Flandre et 21 % à Bruxelles.

UCM formule les recommandations suivantes :

***************

CONTACT PRESSE UCM : THIERRY EVENS  0474 95 07 74
RESPONSABLE DOSSIER UCM : CLARISSE RAMAKERS  0498 43 11 79
RESPONSABLE DOSSIER GRAYDON : GERD DE SMYTER  0474 49 00 69