Remettre l’économie en veilleuse n’est pas une option

26 novembre 2021

La situation épidémiologique est préoccupante, mais aussi très différente de ce qu’elle était en mars ou octobre 2020. Les réponses ne doivent donc pas être les mêmes. Pour UCM, il faut cette fois éviter les fermetures de secteurs et les contraintes qui briseraient la reprise économique. Le coût, à tous points de vue, serait excessif.

Il est nécessaire de freiner la circulation du virus et ainsi de prévenir un engorgement dangereux des soins de santé. Pour ce faire, nous avons une panoplie d’armes à disposition. UCM appelle le Comité de concertation à choisir les plus efficaces et celles qui ont le moins d’effets néfastes sur la population. La fermeture d’activités encadrées entraînera une floraison d’initiatives clandestines impossibles à contrôler.

Lire le communiqué de presse UCM dans son intégralité.